Termites, fourmis charpentières ou fourmis régulières? Comment s’y retrouver?

Elles se ressemblent, ce sont des nuisances et il faut s’en débarrasser au plus vite en cas d’infestation. Pour éliminer la colonie, il est important de déterminer de quel insecte il s’agit. Pour ce faire, voici comment différencier la fourmi charpentière, de la fourmi noire et du termite.

Fourmis charpentières? Fourmis régulières? Termites?

Une fois que vous aurez déterminé le type d’infestation, prenez les mesures qui s’imposent. Il se peut que vous n’ayez d’autre choix que d’avoir recours à un exterminateur. Prenez le temps de bien le choisir! Parfois, l’utilisation de produits antiparasitaires est suffisante pour régler votre problème.

Fourmis charpentière
Fourmis charpentière
Fourmis noires et rousses.
Fourmis noires et rousses.
Termite
Termite

  Fourmis charpentières Fourmis noires Termites
Couleur -Noires avec un thorax rouge ou brun-Noires avec des tons de brun Brune ou noire Blanches. On les appelle aussi fourmis blanches
Taille Entre 6 mm et 25 mm 4 mm Environ 10 mm
Morphologie Corps en trois parties dont celle du milieu forme une taille fine Corps en deux parties, dont la partie arrière est bombéeTête avec des mandibules Pièces buccales broyeusesAbdomen relié au thorax

Ressemble plus à des blattes

Antennes Arquées et segmentées Droites (monoliformes) Droites (Monoliformes)
Ailes Les adultes mâles et femelles sont ailés uniquement durant le temps de la reproduction Les mâles et les femelles reproducteurs sont ailés une fois par année pour s’accoupler Les adultes reproducteurs sont ailés en tout temps
Habitat Creusent des tunnels dans le bois humide et pourri Vivent dans des fourmilières souvent creusées dans le sol Installent leur nid dans des arbres blessés, des souches, entre les racines ou à même le solProfitent des cavités naturelles

Aiment le bois humide

Vivent le plus souvent en dehors des endroits habités

Vous avez une infestation

Identifier l’insecte

La première étape pour enrayer une infestation est d’en identifier le type. S’agit-il de fourmis charpentières? De fourmis noires? De termites?

Ces trois insectes se ressemblent et sont souvent confondus entre eux. Il est cependant important de bien les identifier afin d’utiliser les bons outils pour enrayer l’invasion.

 

Trouver le nid

Aussi, afin d’éviter une autre infestation d’insectes, il faut trouver par où ils sont entrés. Recherchez dans les endroits humides et mal aérés, comme l’évier de la cuisine, derrière le lave-vaisselle, où il aurait pu avoir des infiltrations d’eau, autour des fenêtres, etc.

Après avoir trouvé comment les insectes sont rentrés, trouvez ce qui les a attirés. Est-ce le bois de chauffage? De la nourriture laissée à la traîne? Du bois pourri? Prenez ensuite les mesures pour que ces nuisances ne reviennent pas : nettoyez la maison, remplacez le bois pourri, sortez le bois de chauffage, etc.

Combattre les fourmis charpentières

fourmis-chapentiereL’infestation de fourmis charpentières est alarmante puisque non seulement elle endommage la charpente de la maison, mais elle peut également indiquer un problème d’humidité ou de dégât d’eau dans le bâtiment.

Comment faire pour se débarrasser des fourmis charpentière ?

Identifier l’insecte

fourmis_charpentièreLa première étape pour enrayer une infestation est d’identifier le type d’infestation. S’agit-il vraiment de fourmis charpentières? Ou s’agit-il de fourmis régulières ou de termites?

Au Canada, les deux espèces de fourmis charpentières les plus communes sont la rouge et la noire gâte-bois. La fourmi charpentière rouge se caractérise par un corps noirâtre et un thorax rouge ou brun. La fourmi gâte-bois possède un corps entièrement noir avec des teintes de brun.

Les fourmis charpentières mesurent entre 6 mm et 25 mm et leur corps est divisé en trois parties, le centre formant une taille très fine. Leurs antennes sont segmentées et légèrement arquées. Ces insectes sont aussi facilement reconnaissables lors de la période d’accouplement, puisque les adultes (mâles et femelles) sont ailés.

Indices d’une infestation durant la période froide

Durant la saison froide, c’est très facile de déterminer s’il s’agit d’une infestation de fourmis charpentières. Par temps froids, elles tombent en état d’activité très ralentie, voire nulle, ce qu’on appelle la diapause. Donc, s’il y a des fourmis charpentières dans la maison durant cette saison, c’est une infestation.

Indices d’une infestation durant la période chaude

Si vous voyez quelques fourmis au printemps, ne paniquez pas! Les fourmis s’aventurent souvent hors de la colonie pour trouver de la nourriture. Deux ou trois fourmis, n’est pas nécessairement un signe d’infestation. Pour en être certain, menez l’enquête! Voici quelques indices vous permettant de confirmer qu’il y a une infestation :

  • Plusieurs fourmis passent à différentes heures de la journée (colonne de fourmis);
  • Présence d’un grand nombre de fourmis dans des endroits humides : sous l’évier de la cuisine, derrière le lave-vaisselle, autour des fenêtres, etc;
  • Présence d’un essaim de fourmis ailées sur les vitres essayant de s’échapper à l’extérieur (ceci est un indice que l’infestation est présente et n’est pas récente);
  • Présence de tas de sciure de bois (les fourmis charpentières creusent le bois, mais ne le mangent pas. Elles le jettent plutôt hors des tunnels creusés);
  • Bruissements après le coucher du soleil (les fourmis sont surtout actives la nuit. Il est facile de les entendre quand la maison est silencieuse. Vous pouvez utiliser un verre à vin ou un stéthoscope pour écouter à travers les murs).

Trouver le nid

nid-fourmis-charpentière
Les fourmis charpentières ne mangent pas le bois, elles creusent des tunels dans le bois humident.

Pour trouver le nid à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison, vérifiez les endroits humides et mal aérés, les endroits où se trouve du bois de charpente (ou de chauffage) ainsi que les endroits construits avec du bois en contact avec le sol.

Vérifiez aussi les points d’entrées possibles :

  • Les fenêtres;
  • Les fissures dans les fondations;
  • Les conduits des systèmes de chauffage ou de climatisation;
  • Les câbles d’alimentation ou de téléphone, ou la corde à linge;
  • Les points de jonction entre la maison et la végétation (par exemple, les branches d’arbre);
  • Le bois de chauffage rentré dans la maison;
  • Les structures de bois près de la maison (véranda, remise, terrasse, etc.)

Attention! Sachez que les fourmis charpentières peuvent avoir formé des colonies satellites, c’est-à-dire des colonies reliées à la colonie mère, mais installées à d’autres endroits dans la maison.

Les mesures à prendre

Si vous êtes victime d’une infestation de fourmis charpentières, prenez des mesures au plus vite :

  • Débarrassez-vous du bois pourri à l’intérieur de la maison ou près de celle-ci ;
  • Laissez le bois de chauffage à l’extérieur, le plus loin possible de la maison ;
  • Réglez les problèmes d’humidité de la maison, s’il y a lieu ;
  • Remplacez le bois de charpente pourri ;
  • Ne laissez pas les ordures dans la maison et nettoyez les miettes de nourriture (cela évitera d’attirer les fourmis à l’intérieur) ;
  • Conservez les aliments dans des contenants étanches ;
  • Nettoyez la maison le plus souvent possible pour éviter une nouvelle infestation.

Éliminer l’infestation de fourmis charpentière

Pour éliminer l’infestation de fourmis, vous devez éliminer la reine des charpentières. Cette méthode nécessite de la patience, mais vous assure d’enrayer l’infestation complètement. Pour éliminer la reine, les fourmis ouvrières doivent lui apporter un poison que vous pouvez concevoir en mélangeant du sucre à glacer avec du borax, que l’on peut trouver dans les magasins d’aliments naturels ou les pharmacies (la même quantité de chaque produit).

Si l’infestation est trop importante et que vous deviez absolument recourir aux produits chimiques, assurez-vous de bien lire l’étiquette pour utiliser le produit qui cible les insectes qui vous nuisent. Lisez aussi attentivement l’étiquette pour connaître les mises en garde et le mode d’emploi du produit.

Si vous recourez aux services d’un exterminateur, assurez-vous qu’il soit membre d’une l’association. Demandez-lui comment il s’y prendra pour enrayer l’infestation. Un bon exterminateur vous posera aussi deux questions : à quel moment de l’année avez-vous vu la première fourmi ? Et avez-vous eu un dégât d’eau il y a deux ou trois ans ? Pour bien choisir un exterminateur suvez nos étapes.

Images : Wikipedia