Pourquoi faire du bénévolat?

Publicités
Bénévoles de FoodBankcenc.org
Bénévoles de FoodBankcenc.org

Si vous voulez faire profiter une association de solidarité de vos compétences et par la même enrichir votre expérience ou si vous voulez vous engager dans l’humanitaire, le bénévolat s’avère la mission adéquate pour assouvir votre ambition.

Dix bonnes raisons pour faire du bénévolat  

  1. Les associations de solidarité ont, avec des budgets minimes, de plus en plus besoin de professionnels dans différentes spécialités pour résoudre divers problèmes de la société.
  2. Une partie importante des dons doit être destinée (à la requête des donateurs et des financeurs) aux initiatives sur le terrain et non pour financer les fonctions.
  3. L’occasion de faire bénéficier autrui de vos compétences professionnelles gratuitement est exceptionnelle et rare. Toutefois, la solidarité en a énormément besoin.
  4. Dans le monde professionnel, il est plutôt rare de mettre vos compétences au service d’une cause. Le bénévolat est une occasion pour donner un autre sens à vos compétences professionnelles.
  5. L’altruisme est une bonne motivation. C’est une expression de l’envie et du besoin d’être utile et de donner de l’affection aux moins chanceux.
  6. La volonté d’aider autrui et de lutter contre les inégalités sociales.
  7. Le bénévolat aide à faire des contacts, enrichir vos expériences et vous aide dans votre recherche d’emploi.
  8. En s’engageant dans l‘humanitaire à l’étranger, on découvre d’autres cultures et cela vous permet de vous ouvrir au monde.
  9. Être bénévole vous permet de tisser des liens sociaux. Vous rencontrez des personnes dans le besoin et aussi d’autres bénévoles.
  10. Le bénévolat peut être une vraie démarche d’épanouissement personnel : donner gratuitement, c’est donner de soi-même (ce qui n’est pas le cas de tout le monde!).

L’avis du psy 

 « Lorsqu’on se donne aux autres généreusement, on rentre chez soi avec une impression de richesse intérieure immense. On ne gagne pas d’argent, mais il n’y a pas de gratuité non plus : on reçoit énormément » Luis Spinoza, psychanalyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *